soccer dropping odds footballdroppingodds.com dropping odds movements

La révolution numérique

La révolution numérique

Adepte de l’utilisation du « mot juste », je me suis penchée sur la définition de « Révolution« , ce mot associé bien souvent à « Numérique » par les temps qui courent.

Révolution numérique

Définition du Larousse :
Du latin Revolutio de Revolvere – Ramener en arrière
* Changement brusque et violent dans la structure politique et sociale d’un Etat, qui se produit quand un groupe se révolte contre les autorités en place et prend le pouvoir.
* Changement brusque, d’ordre économique, moral, culturel, qui se produit dans une société.
* Mouvement en courbe fermée autour d’un axe ou d’un point réel ou fictif, dont le point de retour coïncide avec le point de départ.

L’installation du numérique dans notre quotidien n’est pas une « révolution qui va se faire », comme nous pouvons le lire ou l’entendre actuellement, mais bel et bien une transformation de tous les pans de la Société largement amorcée.

Gilles Babinet, Digital Champion, premier Président du Conseil National du Numérique et auteur de « L’ère Numérique, un nouvel âge de l’humanité » identifie 5 domaines dont l’évolution en cours – foncièrement liée au numérique- va changer notre vie: la connaissance, l’éducation, la santé, la production et l’Etat.

Cette évolution, nous y sommes confrontés à tout instant, sans y penser, la considérant comme évidente bien souvent. Seuls les ratés, les manques, nous rappellent que nous sommes en plein changement, un changement rapide, perfectible.

Prenons quelques exemples simples (en France)
La Carte Bancaire de paiement.
*Son utilisation est -ou semble- protégée par un code à 4 chiffres. Code que nous n’utilisons toutefois pas pour les règlements en ligne ou par téléphone…
*Le système Contactless. Rapide mais ne fonctionnant que pour des dépenses d’un montant maximal de 20€.
*L’émission de facturettes « à ne surtout pas égarer » !… alors que les transactions peuvent être instantanément renseignées sur les comptes à débiter et à créditer.
*La facture détaillée pour note de frais qui pourrait être générée au moment du règlement par carte et basculée dans le logiciel de comptabilité associé…
Cela éviterait des erreurs, des oublis, (des fraudes …) un gaspillage important de papier.

Le « Zéro papier »…objectif il fut un temps de l’état Français.
En cette période de déclaration de revenus, il est possible de demander (si cela n’a pas déjà été fait) de ne plus recevoir d’avis d’imposition sur papier.
Belle initiative, plébiscitée par les français (cf sondage) ; à condition de ne pas oublier que le contribuable a parfois besoin d’un temps d’adaptation et que le rappel reste indispensable. L’an dernier de nombreuses personnes ont reçu des courriers de la Direction Générale des Finances dans leur boite SPAM ; elles avaient oublié la date de paiement du premier tiers provisionnel, n’ont pas eu le reflexe de chercher dans les mails classés « spam » et se sont vues pénalisées pour retard -bien involontaire- de paiement.

Ce ne sont que de minuscules exemples.
Les bouleversements radicaux risquent d’intervenir dans les domaines de la production de richesses et de la santé.Santé connectée
A quand un capteur, puisqu’il est aisé et amusant de vivre « connecté » -il suffit de voir le succès remporté par les bracelets de suivi de la fréquence cardiaque et de l’activité…- enregistrant à la minute nos constantes biologiques?
Fabuleux pour prévenir certaines pathologies, redoutable si ces données sont consultables par des assureurs, des organismes prêteurs etc…

Le numérique une révolution à venir ?
Guy Mamou-Mani, Président du Syntec Numérique, milite activement pour que la France en connaisse les bienfaits.

Nous sommes tous acteurs des changements, de cette révolution ; essayons de ne pas voir le verre à moitié vide ou à moitié plein qu’elle représente, mais la chance que nous avons de pouvoir nous y investir.

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*