soccer dropping odds footballdroppingodds.com dropping odds movements

Diagnostics de la Personnalité

Diagnostics de la Personnalité

Risque principal : l’interprétation

Les tests de personnalité servent à déterminer des profils, des types de fonctionnements, des aptitudes et les résultats sont exprimés dans un vocabulaire simple, compréhensible de tous, parfois même sous forme d’items. Quelle lecture peut-on faire d’une liste de mots décrivant une personnalité ?

En 1946, Salomon Asch (1907-1996), présente à deux groupes d’étudiants le portrait écrit d’une personne fictive. Ce portrait comporte sept traits : intelligent, travailleur, chaleureux, adroit, déterminé, pratique, prudent.Le premier groupe reçoit la liste initiale. Pour le second groupe, le mot « chaleureux » est remplacé par le mot « froid ». Asch fait l’hypothèse que ces deux termes sont déterminants. Ensuite, chaque étudiant est invité à décrire cette personne en utilisant d’autres traits.

Traits cités dans les descriptions élaborées par les étudiants des deux groupes :
1) Généreux

2) Sens de l’humour

3) Sociable

4) Influent

5) Caractère contrôlé

6) Honnête
Série 1 : Liste comportant le terme « chaleureux »

Série 2 : Liste comportant le terme « froid »





graph

Près de 80% des étudiants qui ont reçu la liste avec le terme « chaleureux » disent que cette personne est généreuse, tandis que moins de 10% de ceux qui ont reçu la liste contenant le terme « froid » considèrent cette personne généreuse.
Conclusion : Les deux termes déterminants organisent deux types de portraits
Théorisation : Les premières impressions données sont déterminantes

Pour le vérifier, Asch introduit une variante. Il fournit à des sujets une liste de traits inversés.
Aux uns : intelligent, travailleur, impulsif, critique, entêté, envieux
Aux autres : envieux, entêté, critique, impulsif, travailleur, intelligent

Il découvre que quand les traits positifs sont en tête, l’impression du lecteur est positive. Quand les traits négatifs sont en tête, l’impression négative est en tête, alors qu’il s’agit bien de la même liste de traits.
A partir de ces impressions s’élaborent des Théories Implicites de la Personnalité (TIP) qui correspondent :
- d’une part aux premières impressions
- d’autres part aux attentes du sujet vis-à-vis des autres

Quand on perçoit positivement une personnalité, on cherchera à confirmer ce « jugement » premier par d’autres éléments. Valable de la même façon si on la perçoit négativement. Le biais de l’examinateur n’est pas à ignorer…

A nous professionnels des Ressources Humaines de savoir nous détacher de ces lectures, les résultats de tests de personnalités nous apparaissant toujours sous la même forme (d’une personne à une autre pour un test similaire)

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*